entete-site2
connexe-grahn connexe-pigran connexe-hp synthese.small

 

Cérémonie de remise de diplômes de l'ISTEAH

Cité du savoir, Milot, Haïti


Samedi 23 septembre 2017, de 15h à 17h.

Nous sommes limités à 200 places donc premier arrivé,  premier servi

Veuillez vous inscrire ainsi que vos invités en cliquant ICI.

Témoignages

Bonsoir Dr Durand, Dr Pierre,

En février dernier j'ai fait suivre à un collègue les informations concernant les programmes de formation offerts à la ISTEAH, et il entame avec vous cet automne la maitrise en gestion de projets.

Vous n'êtes pas sans savoir l'impact positif de votre travail sur le développement de la région, déjà. Ce même collègue m'a invité à la présentation tout dernièrement sur PIGraN. Celà m'a tellement enthousiasmée que j'en ai parlé sur le champ à tous mes amis en diaspora, dont plusieurs qui n'avaient jamais vécu en Haïti.

Mais c'est de voir cette opportunité qui s'offre concrètement à mon collègue qui est particulièrement émouvant - l'impact tangible étant une famille qui reste bien soudée, des finances qui restent stables (fini le poids de deux foyers pour des études avancées) et aussi une continuité à l'intérieur de l'institution puisque ces études se feront sans avoir à prendre congé de son poste.

Gagnant / gagnant / gagnant!

 

Bref, je voulais juste vous envoyer ce petit témoignage qui est surtout une note d'encouragement de plus

 

Ligne-separation

Bonjour Professeur Samuel,,

J'ai l'avantage de vous présenter mes félicitations pour les efforts importants que l'équipe de l'ISTEAH effectue quotidiennement pour porter au plus haut point cette excellente initiative qui est de préparer une nouvelle élite intellectuelle et scientifique susceptible de prendre en main l'avenir et le développement durable d'Haïti. J'ai pu assister à l'ouverture de la deuxième année de l'ISTEAH et j'ai bien apprécié le fait de faire ressortir les points forts et les points faibles du programme pour l'améliorer et que tout le monde qui le désirait ait eu la possibilité de s'exprimer...

Cordialement

 

Ligne-separation

Bonjour à tous, Bonjour à Samuel,



Monsieur Samuel Pierre,

Je suis infiniment ravi du fait que vous avez sacrifié votre temps si précieux pour m’écrire, en vue de me donner une réponse encourageante. Je me sens aussi enveloppé d’une grande joie de voir qu’un si haut et inestimable personnage comme vous, Samuel Pierre, s’adresser à ma personne.

Je vous félicite pour les activités réalisées dans les différents départements du pays, à travers le GRAHN, dans le but de promouvoir une nouvelle génération de citoyens responsables, honnêtes, munis de certains bagages intellectuels et susceptibles de redonner du souffle et du courage à la société haïtienne. Oui, je me réjouis de voir que votre organisation a commencé par le commencement en choisissant d’abord de former et d’éduquer les gens, car si l’on veut changer cette société, il faut changer au préalable, la mentalité des gens. La nouvelle Haïti passe par un divorce sérieux et implacable avec nos pratiques actuelles. Souventes fois, je m’énerve contre les ONG internationales qui pensent vouloir changer notre pays en investissant dans des projets d’assainissement, de canalisation ou visant à fournir aux citoyens de l’aide alimentaire.

Je vous conseille fortement, Monsieur Samuel Pierre, de continuer dans la même lignée où vous êtes et vous verrez que goute à goute le GRAHN va saper pour finalement faire disparaitre cette mauvaise mentalité qui nous fait reculer, de plus en plus, sur le plan politique économique et sociale.

Croyez-moi, Monsieur Samuel Pierre, aujourd’hui, je n’ai qu’un objectif, c’est de mieux me former pour mieux servir la société haïtienne. En ce sens, je souhaite que vous vouliez bien partager avec moi votre incommensurable savoir académique et de m’aider à me former davantage.

Recevez, Monsieur Samuel Pierre, mes remerciements les meilleurs.

 

 

Ligne-separation

Bonjour à tous, Bonjour à Samuel,


Encore une fois, félicitations au GRAHN qui a accouché ISTEAH! Et félicitations à ISTEAH qui croit que le vrai développement du pays doit partir de la périphérie si longtemps abandonnée.

Cette décision du Directoire de l'ISTEAH est un signal fort donné aux dirigeants et décideurs politiques haïtiens que la déconcentration voire à moyen terme la décentralisation du pays est possible. Il faut seulement une dose de bonne volonté, de courage et d'espérance dans l'avenir. C'est un acte historique et révolutionnaire que ISTEAH a posé: faire fonctionner en région des programmes de formation, niveau Post-gradué, Maîtrise et Doctorat. C'est inouï! C'est du jamais vu en Haïti.

Mais c'est aussi beau pour le pays et pour son développement. L'impact espéré sera grand pour ces zones régionales. Des jeunes et des professionnels désireux de faire des études post-graduées sérieuses ne manqueront pas de se diriger vers Hinche, Limonade ou Jacmel.

Je souhaite longue vie à ISTEAH.

 

 

Ligne-separation

Cher Professeur Pierre,

C'est avec grand plaisir que le Rectorat de l'UPSEJ a accueilli cette nouvelle du GRAHN d'utiliser notre institution comme platforme, pour permettre aux jeunes du Grand Sud de poursuivre des etudes superieures en maitrise et en Doctorat. J'en ai parle a mes collegues du Rectorat de l'UPSAC qui pensent qu'avec un tel projet le GRAHN va permettre aux provinces d'avoir une masse critique bien imbue des problemes de nos communautes.

Nous sommes a votre disposition pour les suites necessaires et la reussite de  tous vos projets pour le bien-etre economique, culturel, politique et social de toute une nation qui a tant besoin d'avoir une culture universitaire et une meilleure education.

Salutations distinguees.

 

 

Ligne-separation

Bonjour Docteur Pierre,
 
Permettez que je vous félicite pour cette initiative combien louable en faveur d'Haïti, la création de l'ISTEAH et de l'AHS. 
 
Il est paradoxal et douloureux de constater le niveau de la formation supérieure en Haïti; malgré l'exploit de beaucoup de nos compatriotes dans des pays étrangers, le pays n'en finit pas de se chercher. Des débats houleux sur les problèmes de droits de l'homme, de démocratie, de bonne gouvernance; mais aussi de lutte contre la pauvreté, d'aide alimentaire se succèdent de jour en jour. On a entendu des discours parallèles, mais pas de véritable dialogue devant poser les vrais problèmes de la société.  Lenine a dit un jour: "Donnez-moi une poignée d'hommes responsables et honnêtes qui soient prêts à sacrifier leur vie et je vais conquérir le monde". 
 
Le pays a misé sur l'ISTEAH, sous votre leadership, pour fournir à notre chère patrie cette poignée d'hommes. Et, je vous considère comme un "soldat qui essaie de servir avec honneur son pays" et il vous sera très reconnaissant, comme moi je le suis déjà. L'ennemi va vous barrer constamment le passage mais sachez Docteur Pierre, vous n'êtes pas seul. 
 
Je remercie le ciel chaque jour de vous avoir mis sur mon chemin et je demande à Dieu de vous accorder la Santé, la Bénédiction et la Protection pour vous et toute votre famille. 
 
Haute considération



Ligne-separation

Très cher Professeur PIERRE,
 
Je vous présente mes félicitations et en profite pour vous dire que grande a été mon émotion de constater, au moment du lancement de l'ISTEAH, à quel point votre amour pour le terroir est comme une nouvelle sève qui vienne alimenter cet arbre en péril [mais de valeur patrimoniale] qu'est Haïti. A ce propos, je présume que les générations futures sauront décerner tant à GRAHN qu'à vous une distinction de solidarité intergénérationnelle.

Par ailleurs, je ne veux oser croire que c'est par omission involontaire [lapsus calami] et non en raison de l'intervention du Recteur de l'UEH au Caribe que le Campus de Limonade de l'Université d'État d'Haïti ne figure pas dans la liste des sites universitaires d'accueil de l'ISTEAH. Je veux surtout oser croire en un dialogue inter haïtien franc, respectueux et sincère - qui transcende tout au nom de l'intérêt supérieur de la Nation.

En fait, je vous suis de très près et vous exhorte à continuer à inspirer le pays. Les défis sont innombrables et les enjeux sont de taille. Il faut absolument des bras. Le maitre de la moisson a besoin d'ouvriers pour préparer et mettre en œuvre sa moisson. A ce titre, je suis partant, si vous l'estimez nécessaire, pour un engagement bénévole et durable avec le GRAHN en ce en quoi je puisse lui être utile, ce, sans intérêt aucun, sinon celui de la Patrie. 

Très sincèrement.
 
French English German Haitian Creole Spanish
button-donation-little

Blog webekm.com the ekm.

Download from BIGTheme.net free full premium templates