entete-site2
connexe-grahn connexe-pigran connexe-hp synthese.small

(Article paru dans le quotidien montréalais Le Devoir)
31 janvier 2014 | Claude Lévesque | Actualités internationales


Les experts de l'Institut des sciences, des technologies et des études avancées d'Haïti prêtent main forte aux institutions locales pour regarnir la population de cerveaux


Quatre ans après le séisme qui l'a dévastée, Haïti a tout autant besoin, pour se relever, d'investissements dans son capital humain que dans le béton.
 
C'est dans cette optique que l'Institut des sciences, des technologies et des études avancées d'Haïti (ISTEAH), qui vient de conclure la première session de son existence, a été créé par des scientifiques de la diaspora avec des collègues d'Amérique du Nord, des États-Unis et d'Europe, ainsi que des partenaires qui vivent en Haïti. Il vise à y former 1000 scientifiques de niveau universitaire en dix ans, c'est-à-dire à en doubler le contingent.
 
Cette " initiative majeure " a été lancée pour pallier un manque criant de spécialistes dans l'île, explique Samuel Pierre, professeur à l'École polytechnique de Montréal et président du GRAHN-Monde (Groupe de réflexion et d'action pour une Haïti nouvelle), dans un entretien avec Le Devoir.
 
" Haïti vit de l'aide internationale et ne crée pas de richesse. C'est son problème depuis 1804. Pour créer de la richesse, il faut valoriser le savoir. L'ISTEAH renforcera les capacités des universités haïtiennes et dotera le pays de la masse critique de scientifiques et d'ingénieurs, mais renforcera aussi les capacités associatives et le développement économique ", explique l'universitaire.
 
Ce dernier a constaté que le Québec, avec ses 8,5 millions d'âmes, dispose de 10 000 professeurs de niveau universitaire dans les disciplines scientifiques alors qu'Haïti, avec une population de 10,5 millions, n'en compte que 1000, qui n'enseignent pas tous à plein temps et dont 10 % seulement détiennent des doctorats. " Il y a un fossé à combler ", a poursuivi Samuel Pierre, quoi voit dans l'ISTEAH " une manifestation de solidarité de peuple à peuple ".
 
L'ISTEAH a reçu, entre autres, l'appui de l'Université de Lyon, du collège Dartmouth, au New Hampshire, et de la TELUQ, le réseau d'enseignement à distance de l'Université du Québec. Le Centre de recherche sur le développement international (CRDI), un organisme fédéral, lui a récemment accordé du financement.
 
" La science et la technologie sont nécessaires pour le développement d'une nation. Avec la Révolution tranquille, le Québec a pris les moyens pour se développer grâce à ses universités. C'est aussi le choix qu'on fait le Brésil, Singapour Taïwan ", fait remarquer Samuel Pierre.
 
61 étudiants
 
Une soixantaine de professeurs se sont joints à l'ISTEAH à titre bénévole et à temps partiel. Ils donnent la majorité de leurs cours par vidéoconférence, mais en dispensent aussi un certain nombre sur place pendant de courtes périodes, dans des campus existants à Port-au-Prince, à Jacmel, à Hinche et au Cap-Haïtien.
 
Une première cohorte de 50 étudiants était prévue pour la première session du nouvel Institut. Vu la qualité des candidatures, elle en compte 61, venus des quatre coins du pays. Ils visent la maîtrise, le doctorat ou le diplôme d'études supérieures spécialisées.
 
Pierre Djympson Chery fait partie de ces étudiants. Détenteur d'une maîtrise en science de l'éducation, il est candidat au doctorat dans cette discipline. Il se destine à la conception et à la mise en place de projets éducatifs.
 
Interrogé sur l'état de l'éducation en Haïti, il répond : " Oh là là ! ", avant de décrire un pays où presque toutes les institutions sont privées et pas toujours dotées d'enseignants qualifiés. Pour la petite enfance, les écoles publiques sont inexistantes ; au primaire, c'est 80 % de l'offre qui est assurée par le secteur privé, dit-il. " Cela se traduit par des difficultés financières pour la majorité de la population, sans compter que les écoles nationales n'ont pas toujours la capacité d'accueil nécessaire. Il y a donc plusieurs catégories d'écoles et une éducation à deux vitesses. Un jeune en dernière année du secondaire ou à l'université fait déjà partie de l'élite. "
 
Irving Julien, qui réside à Cap-Haïtien, se destine à une carrière de professeur de chimie. " Le véritable problème en est un de compétence, dit-il. Il y a des professeurs qui enseignent dans les facultés privées, qui n'ont même pas de licence, et qui forment des étudiants à distance. On se demande si on a vraiment une formation solide dans ces institutions. On ne respecte pas toujours le nombre d'heures qui devraient être attribuées à une matière. "

 

Animateurs technologiques

 

No.

Nom

Prénom

Programme

Email

Téléphone

Cap-Haïtien

1 JEAN-BAPTISTE Amorce Doctorat jbamorozo02@yahoo.fr 46 85 15 27
2 OGÉ Fania Maïtrise  faniaoge@gmail.com 37 08 23 53
32 74 51 12

 Hinche

3 AUGUSTIN John Wesley  Doctorat  junywes@yahoo.fr 34 62 83 61
33 53 93 94
4  OLIVIER  Théogène  Maïtrise  theolivier69@yahoo.fr 43 83 23 63
47 40 22 48

 Port-au-Prince

5  CHÉRY  Pierre Djympson  Doctorat  cherypi2303@yahoo.fr 37 39 66 33
33 55 45 66 
6  FRANÇOIS  Rony  Doctorat  ronyfr@yahoo.com 47 99 91 10
36 83 56 36
42 72 89 45
7  JEAN-FRANÇOIS  Jacob Eliezer Jonas  Doctorat  jonasii2@hotmail.com  36 20 63 81





Liste des boursiers 2013-2014

logo-pdf




Prix Louis D'Hainautisteah-pub4

Sigle

Titre

Nb. de crédits

Cours obligatoires (2crédits)

IST5050

Éléments d’éthique (Horaire)

1

IST5060

Éléments d’épistémologie (Horaire)

1

Cours complémentaires (3 crédits)

IST6000

Outils statistiques et informatiques pour scientifiques (Horaire)

2

IST6030

Conduite d’un projet de recherche (Horaire)

1




Horaire des cours - Session Hiver 2014


Sigle

Titre

Nb. de crédits  

Cours obligatoires (3 crédits)

IST5000

Évolution historique d’Haïti (Horaire)

1

IST5010

La science dans la pensée haïtienne (Horaire)

1

IST5030

Haïti dans l’Histoire de l’Humanité (Horaire)

1

IST5070*

Mathématiques de base pour scientifiques (Horaire)

3

Cours complémentaires (3 crédits)

IST6020

Méthodes de recherche scientifique (Horaire)

1

IST6040

Traitement de l’information scientifique et technique I (Horaire)

1

IST6045**

 

Traitement de l’information scientifique et technique II (Horaire)

1


* : Ce cours est réservé aux étudiants des orientations AUTRES que  « Gestion des systèmes éducatifs » et « Formation à distance et e-learning ».
** : Ce cours est réservé aux étudiants des orientations  « Gestion des systèmes éducatifs » et « Formation à distance et e-learning ».



Horaire des cours - Session Automne 2013




Contexte
Depuis les États Généraux de l’Éducation haïtienne tenus en janvier 1996, la question du pilotage du système éducatif haïtien pose avec acuité la nécessité d’un solide partenariat public-privé comme le plus riche, sinon l’unique instrument capable de fonder la nouvelle éducation haïtienne, passage obligé vers la modernité et le développement. Elle a en même temps fait ressortir l’urgence de mobiliser les ressources haïtiennes, au delà des frontières géographiques traditionnelles, pour penser et développer le nouveau système éducatif dont il est question. Le Rapport du Groupe de travail sur l’éducation et la formation (GTEF) publié en août 2010, pour sa part, a promu l’idée d’un pacte national sur l’éducation en Haïti.

Le séisme du janvier 2010, après avoir infligé au Système éducatif haïtien des pertes en ressources humaines et matérielles incommensurables, a mis a nu l’incapacité de chacun des secteurs privé et public pris isolément d’offrir une éducation véritablement nationale et un système performant capable de le porter au-delà des nombreux clivages géographiques, sociaux, idéologiques et culturels.

Par ailleurs, la société haïtienne fait face à des défis nationaux majeurs, dont la « sous-éducation chronique » de sa population qui est au cœur des préoccupations justifiant la création de l’ISTEAH. Cette sous-éducation «apparaît comme un méta-défi, le défi des défis qui conditionne tout le reste : Comment articuler un système éducatif capable de garantir une éducation de qualité, accessible à tous les citoyens et dans toutes les régions du pays en prenant en compte les impératifs de développement, de bien-être et de prospérité de la société haïtienne? »

La multitude des défis à laquelle fait face le système éducatif reflète bien la situation globale de la société haïtienne. Toutefois, il représente aussi l’espoir de s’en sortir. Plus que jamais, il nous faut penser une Nouvelle Éducation Haïtienne, à la mesure des besoins et des capacités de la nation haïtienne en faisant appel de manière inclusive à ses importantes ressources humaines disséminées à travers le monde, en valorisant cette dimension globale de la culture et de la réalité haïtiennes.
 
Mission
La gouvernance des systèmes éducatifs se trouve au cœur des préoccupations de l’ISTEAH et de la quête d’un nouveau système éducatif pour œuvrer à la modernisation et au développement d’Haïti.
Le Centre de Recherche en Gouvernance de Systèmes Éducatifs (CRGSE) se propose d’apporter sa contribution au besoin  d’une capacité nationale et permanente de réflexion stratégique de haut niveau scientifique. Il répond également au besoin de production de systèmes alternatifs de gestion des structures et infrastructures basées sur les technologies actuellement disponibles pour doter la population des savoirs et connaissances dont elle a besoin pour assurer le développement des personnes, des citoyens et des producteurs. Le CRGSE se donne pour mission de former par la recherche le personnel hautement qualifié dans les domaines de la gouvernance des systèmes d’éducation. Il s’efforcera de devenir une référence dans ce domaine non seulement pour le pays mais aussi pour toute la Caraïbe.
 
Secteurs visés
La recherche qui se fera au CRGSE touchera tous les champs liés à la gouvernance des systèmes éducatifs et culturels qui ont un impact sur l’éducation et la formation des personnes et des ressources humaines. Ceux-ci incluent : la planification stratégique; la problématique des langues d’enseignement; la mesure et l’évaluation des apprentissages; la participation des collectivités nationales, territoriales et locales; la veille sur les contenus éducatifs et de formation; la formation tout au long de la vie; l’articulation efficace des responsabilités entre les partenaires nationaux, régionaux et locaux; le pilotage et la gouvernance efficiente du système éducatif; le financement du nouveau système d’éducation de façon pérenne à partir des ressources régionales, nationales et globales.
 
Caractéristiques principales
Le Centre de Recherche en Gouvernance de Systèmes Éducatifs sera un centre pluridisciplinaire qui abritera diverses équipes de recherche œuvrant sur des problématiques locales et régionales bien précises. Ces groupes établiront des collaborations internationales avec les laboratoires des professeurs associés de l’ISTEAH ou tout autre laboratoire. 

La mission du CRGSE sera multiple : 
  1. Lieu de recherche et d’animation scientifique pour les étudiants de l’ISTEAH poursuivant des études de maîtrise ou de doctorat;
  2. Lieu de réflexion, d’échanges et de diffusion des recherches en cours de réalisation à l’ISTEAH l’avec les étudiants en éducation et les personnels du monde de l’éducation à travers le pays;
  3. Tremplin de promotion de la culture scientifique dans les écoles, lycées et collèges en concertation avec les chercheurs d’autres unités de recherche de l’ISTEAH.
En plus de générer de nouvelles approches en sciences de l’éducation, le CRGSE veillera à valoriser ces dernières par la production de nouvelles politiques de gouvernance impliquant tous les secteurs concernés: le gouvernement central, les collectivités territoriales et locales, les familles, les associations de professionnels de l’éducation, les partenaires du système éducatif au niveau national et local. 
 
Cadre de gestion et diffusion des résultats
La gestion du centre sera assurée par un conseil de direction formé des chercheurs du CRGSE. Ce conseil assurera le rayonnement du centre à l’échelle nationale et internationale en établissant des partenariats avec d’autres institutions; il veillera également à sécuriser le budget de fonctionnement du CRGSE et les fonds de démarrage destinés aux nouvelles équipes de recherche. Le CRGSE accueillera tout chercheur désirant s’établir en Haïti et développera des rapports de coopération avec les institutions nationales et internationales intéressées à mieux comprendre et/ou à connaître le système éducatif haïtien. 

Tous les chercheurs seront tenus de publier leurs résultats régulièrement dans des revues scientifiques internationales dotées de comité de lecture et de présenter les grandes lignes de ceux-ci dans des rencontres scientifiques nationales et internationales. À la fin de leur parcours au CRGSE, les étudiants formés seront entièrement capables d’intégrer n’importe quelle structure de gouvernance de systèmes éducatifs à travers le monde et surtout de jouer un rôle majeur dans la « refondation » du système éducatif d’Haïti.
 
Charles Tardieu, Ph.D.
Directeur du CRGSE
frenht

Blog webekm.com the ekm.

Download from BIGTheme.net free full premium templates