entete-site2
connexe-grahn connexe-pigran connexe-hp synthese.small

LCBM - Haïti
Laboratoire Caribéen de Recherche en Biochimie Moléculaire
 
Mission
Le Laboratoire Caribéen de Recherche en Biochimie Moléculaire répond à un besoin de doter Haïti d’une capacité de production scientifique et technique axée sur la science et la technologie pour protéger la santé de la population et veiller à l’intégrité biologique de son territoire. Ce laboratoire servira de lieu de formation par excellence de la relève scientifique et du personnel technique de haut niveau dans les domaines des sciences de la vie et deviendra une référence dans ces domaines pour toute la Caraïbe.
 
Secteurs visés
La recherche qui se fera au LCBM touchera tous les secteurs des sciences de la vie qui ont un impact sur la santé de la population. Ceux-ci incluent la chimie médicinale, l’ethnopharmacologie, les maladies infectieuses, les sciences végétales et la biodiversité, la nutrition, les sciences vétérinaires, les sciences médico-légales, le génie génétique et la génétique des populations.
 
Présentation générale
Le Laboratoire Caribéen de Recherche en Biochimie Moléculaire sera un centre pluridisciplinaire qui abritera divers groupes de recherche œuvrant sur des problématiques locales et régionales bien précises. En fonction du domaine de recherche, ces groupes établiront des collaborations internationales avec les laboratoires des professeurs associés de l’ISTEAH ou tout autre laboratoire. La mission du LCBM sera multiple : 
1. Lieu de formation pour les étudiants de l’ISTEAH poursuivant des études graduées au niveau maitrise ou doctorat;
2. Laboratoires d’accueil pour les étudiants stagiaires poursuivant une formation technique dans les écoles professionnelles affiliées;
3. Laboratoires de promotion de la science par des visites d’initiation pour les écoles secondaires. 
 
En plus de générer de nouvelles connaissances en sciences fondamentales, le LCBM veillera à valoriser ces dernières par la production d’outils thérapeutiques et diagnostiques dans les divers champs étudiés. Le Centre d’expertise, d’innovation et d’entreprenariat (CEINE) de l’ISTEAH sera ensuite responsable de transférer ces outils dans le milieu afin de créer de la richesse, des entreprises, des emplois et du bien-être pour l’ensemble de la société. Par ailleurs, le LCBM bâtira un réseau de contacts avec les autres centres (hôpitaux, ministères, etc.) travaillant sur des problématiques communes afin de partager les acquis et accélérer les découvertes. 
 
La gestion du Laboratoire sera assurée par un conseil de direction formé par les chercheurs du LCBM en toute collégialité. Ce conseil assurera le rayonnement du Laboratoire à l’échelle internationale en établissant des partenariats avec d’autres institutions; il veillera également à sécuriser le budget de fonctionnement du LCBM et des fonds de démarrage destiné aux nouveaux groupes de recherche. Le LCBM accueillera tout chercheur désirant s’établir en Haïti.  Tous les chercheurs seront tenus de publier leurs résultats régulièrement dans des revues scientifiques internationales. À la fin de leur parcours au LCBM, les étudiants et professionnels formés seront entièrement capables d’intégrer n’importe quel laboratoire ou industrie à travers le monde.
 
James Féthière, Ph.D.
Directeur du LCBM
(Article paru dans le quotidien montréalais Le Devoir)
 
 
C'est mercredi, à Port-au-Prince, que sera officiellement inauguré le nouvel Institut de sciences, des technologies et des études avancées d'Haïti, qui doit aider à combler le retard dont souffre la république antillaise en matière de capacités scientifiques.

Cette nouvelle institution sera logée sur trois campus universitaires existants, à Port-au-Prince, Jacmel et Hinche. L'idée est de former des scientifiques pour l'enseignement universitaire et la fonction publique, a indiqué au Devoir Samuel Pierre, professeur à l'École Polytechnique de Montréal et président de GRAHN-Monde (Groupe de réflexion et d'action pour une Haïti nouvelle).

Cet organisme a été fondé en janvier 2010, quelques jours après le séisme qui a dévasté la région de Port-au-Prince.

Le personnel enseignant du nouvel Institut sera composé de professeurs appartenant à la diaspora haïtienne au Canada, aux États-Unis, en République dominicaine, en France et en Suisse, ou amis de ces derniers, 55 en tout. Il s'agit de bénévoles travaillant à temps partiel, qui dispenseront surtout leur enseignement par vidéoconférences. Il y aura aussi des cours donnés sur place, en personne, pendant de courtes périodes.

Seules les dépenses lors de ces déplacements en Haïti seront prises en charge par le GRANH-Monde, qui procède à cette fin à une campagne de financement.

Haïti ne compte, selon M. Pierre, qu'un millier de professeurs d'université dans les disciplines scientifiques, alors que le Québec, dont la population est moins nombreuse, en possède dix fois plus.
Une première cohorte de 50 étudiants sera choisie à l'issue d'un concours prévu en août.

 « Cette initiative se veut une manifestation de solidarité de peuple à peuple », a dit Samuel Pierre dans une conversation téléphonique avec le Devoir.
L’ISTEAH est une institution universitaire sans but lucratif. Son fonctionnement repose principalement sur le bénévolat de plusieurs professeurs et gestionnaires, ainsi que sur la générosité de donateurs qui soutiennent sa mission. En tant que premiers bénéficiaires de cette formation de haut niveau, les étudiants sont sollicités pour contribuer à cet effort collectif en payant des frais de scolarité représentant une infime partie des coûts de la formation reçue.

Les frais de scolarité s’élèvent à 3 500 $ US par année (ou l’équivalent en gourdes fixé au début de chaque année) pour tous les  programmes de l’ISTEAH. Ce montant couvre également la documentation nécessaire à chacun des cours du programme de l’étudiant (notes de cours, manuels de références, accès à des ressources en ligne, etc.).

L'ISTEAH s’efforce de trouver des partenaires pour octroyer des bourses à nos étudiants les plus méritants. La priorité d’octroi de ces bourses est accordée, le cas échéant, aux femmes, aux jeunes et aux handicapés déjà engagés dans nos programmes d’études. Toutefois, il est de la responsabilité de chaque étudiant de s’acquitter de ses frais de scolarité dans les délais prévus. Quelques postes d’auxiliaires d’enseignement sont réservés aux meilleurs étudiants de l’ISTEAH, assortis d’une compensation financière pouvant servir à réduire leur fardeau financier.

fais-de-scolarité-3 
Ces trois programmes étant modulaires, les cours suivis au DESS à l’ISTEAH peuvent être reconnus à la Maîtrise et au Doctorat sous certaines conditions, ce qui permet de réduire la durée globale des études dans le cas d’un passage à un grade supérieur.



button-en-ligne


button-tel
+1 (514) 340-4711  Ext :  4685
samuel.pierre@polymtl.ca



button-chequeÀ l'ordre de: ''Fondation ISTEAH''
P.O. Box 15953

Pétion-ville
Haïti
frenht

Blog webekm.com the ekm.

Download from BIGTheme.net free full premium templates